The Happy Skein

Tricot, Filage, Chats - Knitting, Spinning, Cats

18 juillet 2007

Part 4 - End

After that wonderful weekend in the Cévennes, we headed for Toulouse.  Again, we weren't sure what was the best way to go and we took the back roads to Carcassonne.  Carcassonne is a well known fortified town and it is even an UNESCO site (www.carcassonne.culture.fr).  Before we got there, it was lunch time and we were hungry and tired.  We tried to eat at several different places, but everybody was closed.  I supposed that being Pentecost Monday didn't help!  So we ended up eating at the McDonald's in Carcassonne!

Après ce weekend merveilleux dans les Cévennes, nous avond pris la direction de Toulouse.  Là encore, nous n'étions pas sûrs qu'elle était la meilleure route à prendre et nous avons opté pour les petites routes jusque Carcassonne.  Carcassonne est une ville fortifiée bien connue et est même un site UNESCO (www.carcassonne.culture.fr).  Avant d'arriver là-bas, il était midi et nous avions faim et étions fatigués.  Nous avons essayé de nous arrêter à plusieurs endroits pour manger, mais tout le monde était fermé.  Je suppose que étant le lundi de la Pentecôte ne nous aidait pas !  Alors nous avons fini pas manger au McDonald's de Carcassonne !

Then we debated whether or not to stop and visit the city.  It's supposed to be worthwhile, but would we be able to see much in an hour or so ?  At this point, we were both exhausted (we didn't sleep that much during that gastronomical-fibery weekened), the weather was cloudy and rainy and the parking lots were full!  So we skipped the visit and got on the autoroute.  It was pouring down rain!  But we made it to our friends' house in the suburbs of Toulouse.
That evening, we all went to restaurant in downtown Toulouse to celebrate my birthday.

Ensuite, nous nous sommes demandé si nous voulions nous arrêter pour visiter la ville.  C'est sensé vouloir le coup, mais serions-nous capable de voir grand chose en environ une heure ?  A ce point, nous étions tous les deux très fatigués (nous n'avons pas beaucoup dormi pendant ce weekend gastronomical fibreux), le temps était nuageux et pluvieux et les parkings étaient complets !  Donc nous avons omis la visite et avons pris l'autoroute.  Il pleuvait à torrents ! Mais nous sommes arrivés chez nos amis qui habite la banlieue de Toulouse.
Ce soir-là nous sommes tous allés au restaurant dans le centre de Toulouse pour fêter mon anniversaire.

The following day, we dropped the car off at the Toulouse train station, which is in the center of town.  Driving in Toulouse is not fun!  Especially when you're not sure where to go.  But fortunately our friends gave us a map and directions.  If you ever need to return a rental car there I wish you luck!  OK, I'll give you a tip: you need to take the car to the station's parking garage and leave it on the top floor.  But there are no signs that tell you so!  So after being frustrated not to find the place, we decided to park and go in and ask.  Once you're in the structure they tell you.  So we found it completely by accident.  When we complained about it to the agent, her answer was "Oh well, but you found it"...
I must say that I wasn't too impressed by Toulouse.  Maybe we missed the nice things there...  It is nicknamed "The pink city", but what we saw was rather grey.  There are several nice churches though.
We stayed in Toulouse only for a couple of days.  Then we headed back to Paris taking again the TGV.  This time it was a five-hour trip, as the line is not express all the way and it goes through Bordeaux.

Le jour suivant, nous avons rapporté la voiture de location à la gare de Toulouse, qui est en centre ville.  Conduire à Toulouse n'est pas marrant !  Surtout lorsque vous n'êtes pas sûr où aller.  Mais heureusement nos amis nous avons donné un plan et des directions.  S'il vous arrive d'avoir besoin de retourner une voiture de location là-bas, je vous souhaite bonne chance !  OK, je vous donne un conseil: il faut que vous apportiez la voiture dans le parking de la gare et laissez-la au dernier étage.  Mais il n'y a aucun panneau qui vous le dit !  Alors après être frustrés de ne pas trouver l'endroit, nous avons décidé de nous garer et d'aller demander à l'intérieur.  Une fois que vous êtes dans le garage, il y a des panneaux.  Donc nous avons trouvé complètement par accident.  Lorsque nous nous sommes plains à l'employé, sa réponsé fut "bien, mais vous avez trouvé"...
Je dois dire que je n'ai pas été très impressionnée par Toulouse.  Peut-être avons nous loupé les belles choses...  Elle est surnommée "la ville rose", mais ce que nous avons vu était plutôt gris.  Il y a plusieurs belles églises pourtant.  Nous sommes restés à Toulouse seulement quelques jours.  Puis nous sommes repartis pour Paris en prenant de nouveau le TGV.  Cette fois-ci c'était un trajet de cinq heures, puisque la ligne n'est pas rapide tout du long et passe par Bordeaux.

In Paris, we stayed with some friends who live in the suburbs.  We did a little bit of sightseeing:  Sacré Coeur and place du Tertre, Vincennes Castle, Fly Boat... Here are some pictures that ME took.

A Paris, nous avons logé avec des amis qui habitent en banlieue.  Nous avons fait un peu de tourisme: Sacré Coeur et la place du Tertre, château de Vincennes, bâteau-mouche...  Voici quelques photos que ME a prises.

And finally, we flew back to the U.S.  Airport security in Paris was a lot tighter than when we flew out of the U.S.  We had to get in line many times and each time show our documents.  We were also "lucky" enough to have our carry-ons thoroughly searched.  Donkey didn't like being handled and squeezed and inspected... (Donkey is a stuffed animal) They also decided that my circular knitting needles could be used as a weapon since they had metal tips (although they weren't sharper or more pointy than my pen), so I had to surrender them!  Disaster!  Not so much the lose of the needles themselves (they were rather worn out), but what was I going to do during all that time?

Et finallement, nous avons repris l'avion pour les USA.  La sécurité à l'aéroport de Paris était beaucoup plus stricte que lorsque nous sommes partis des Etats-Unis.  Nous avons dû faire la queue pas mal de fois et à chaque fois montrer nos papiers.  Nous avons également eu la "chance" d'avoir nos bagages à main fouillés avec soin.  Donkey n'a pas aimé être manipulé, compressé et examiné sous toutes les coutures... (Donkey est un âne en peluche)  Ils ont également décidé que mon aiguille circulaire pourrait être utilisée comme une arme puisqu'elle avait des pointes métalliques (bien qu'elles n'étaient pas plus tranchantes ou pointues que mon stylo), alors il a fallu que je les abandonne !  Désastre !  Pas tant la perte des aiguilles (elles étaient plutôt usées), mais qu'allais-je faire pendant tout ce temps ? 

On approaching the U.S. I got a bad headache, which wasn't helped by now a rather bumpy flight.  As we landed, I really felt like I was going to get sick, and I just wanted to be home and lay down!
But we first had to get into a long line to show our passports.  The officer asked us a bunch of questions and I tried to stay coherent.  Then he put my passport and green card into a red folder.  Even though I wasn't feeling good at all, I knew that this could not be good!  He sent me to an office, where after waiting for a while, an other officer drilled me with a bunch of questions.  At that point, the only thing in my mind was "where is the nearest restroom??", because I was afraid that throwing up on an immigration officer might be interpreted as an insult and get me in trouble (even though I couldn't help it)...  But on the other hand, if I made a run for the restroom they might think that I am trying to escape... How embarrassing... 
  So I really couldn't remember (and didn't care) how many bottles of wine I was bringing back!  Eventually they stamped my passport and let me go!  After retrieving our lugage, we met with our friends who came to drive us home.  I was relieved to be out of there and couldn't wait to be home!
Well, we didn't get home soon enough...  good thing I had "borrowed" that paper bag the airline kindly put in the pocket in front of you!

A l'approche des Etats-Unis, j'ai eu un sévère mal de tête, qui n'était pas aidé par un vol plutôt tumultueux maintenant.  Alors que nous attérissions, j'ai vraiment cru que j'allais être malade et je voulais être à la maison et m'allonger !  Mais d'abord il nous a fallu faire une longue queue pour montrer nos passeports.  L'agent nous a posé un tas de questions et j'essayais de rester cohérente.  Puis il a mis mon passeport et ma carte verte dans un dossier rouge.  Bien que je ne me sentais pas bien du tout, je savais que tout ceci ne sentait rien de bon !  Il m'a envoyé dans un bureau, où après avoir attendu un bout de temps, un autre agent m'a bombardée de questions.  A ce point, la seule chose que j'avais en tête était "où sont les toilettes les plus proches ??", parce que j'avais bien peur que vomir sur un agent d'immigration pourrait être interprété comme une insulte et pourrait m'attirer plus d'ennuis (même si je ne pouvais pas m'en empêcher)... Mais d'un autre côté, si je me précipite pour les toilettes ils pourraient penser que j'essaye de m'échapper...  Vraiment embarrassant...  Alors vraiment je ne me souvenais pas combien de bouteilles de vin (et je m'en moquais bien) je ramenais avec moi !  Finally ils ont tamponné mon passeport et m'on laissé partir !  Après avoir récupéré nos bagages, nous avons trouvé nos amis qui étaient venus nous chercher.  J'étais soulagée d'être sortie de là et j'étais impatiente d'être à la maison !  Bien, nous ne sommes pas arrivés assez tôt... c'est une bonne chose que j'avais "emprunté" ce sac en papier que la compagnie aérienne gentillement place dans la poche devant vous !

When we got home, our biggest concern was "the children".  Were they all OK?  The first one to show up was Agnes.  She came running down the side-walk shortly after we arrived.  The others took longer to show up, but they eventually all did one by one.  The last one was Alex, who we didn't see until several days after we were back.
Since it was too late that day to go to the vet to pick up Apollo, we went the following day.  He didn't seem too traumatized by his stay in prison.  He wasn't overly happy or upset to see us (or if he was, he didn't show it).  We were told that he was allowed to come out of his cage and run around every morning, and we had sent him a postcard...  Back home, he got back in his routine right away.
Well, that was a nice trip, but it was also good to be back!

Une fois arrivés, notre plus gros soucis était "les enfants".  Allaient-ils tous bien ?  La première à se montrer fut Agnes.  Elle est arrivée en courant sur le trottoir peu après notre arrivée.  Les autres ont mis un peu plus de temps pour se montrer, mais éventuellement ils l'ont tous fait un par un.  Le dernier fut Alex, que nous n'avons vu que plusieurs jours après notre retour.
Comme ce jour-là il était trop tard pour aller chez le vétérinaire récupérer Apollo, nous y sommes allés le lendemain.  Il n'avait pas l'air trop traumatisé par son séjour en prison.  Il n'était pas excessivement heureux ou mécontent de nous voir (du moins s'il l'était il ne l'a pas montré).  On nous a dit qu'il était autorisé à sortir de sa cage et à courir tous les matins, et puis nous lui avions envoyé une carte postale...  De retour à la maison, il est retrouvé de suite sa routine.
Bien, ce fut un beau voyage, mais c'était également bon d'être rentré !


Apollo dit "Heureusement que je suis de retour pour m'occuper de la lessive !  Vraiment je ne sais pas ce qu'ils feraient sans moi...  Tout ceci est épuisant..."

Apollo said "Good thing that I am back to take care of the laundry!  Really I don't know what they would do without me...  All this is exhausting..."

IMG_1228

Posté par happyskein à 18:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Quelle aventure la fin de ton voyage !!! Mais ça y est tu es rentrée... Il est sympa Apollo de s'occuper de la lessive. Kéa ne fait rien de tout ça...
    Bisous. Lili.

    Posté par Lili Marlaine , le 19 juillet 2007 à 02:46
  • Eh bien ma pauvre, pour avoir fait souvent une queue interminable dans les aéroports, je comprends ton calvaire si en plus tu étais malade !! Et puis franchement pour l'aiguille circulaire, ils abusent ! Je suis très heureuse que tous tes "enfants" aillent bien, et Apollo qui aide pour la lessive, c'est gentil
    Bisous et bonne continuation !

    Posté par Christine , le 19 juillet 2007 à 10:49
  • C'est trop drôle, la façon dont tu racontes les histoires. Je me suis bien amusée à te lire et j'ai compatis à tes soucis de santé. Tout va bien et tes enfants aussi. C'est aussi des vacances de rentrer à la maison. Moi, ça me fait toujours ça !
    A bientôt de te lire,
    Joëlle

    Posté par joelle , le 19 juillet 2007 à 11:11
  • Il est trop mignon Appolo! En tout cas avec tout ce qui se passe en ce moment les attentes sont longues, et ça donne pas trop le goût de partir en voyage!!

    Au moins tu es arrivée chez toi!

    Posté par Nancy , le 19 juillet 2007 à 20:51

Poster un commentaire