The Happy Skein

Tricot, Filage, Chats - Knitting, Spinning, Cats

30 août 2007

Not fast enough - Pas assez vite

Obviously, I haven't been knitting fast enough lately.  I ran out of yarn!
I am knitting a square shawl in the round. Sounds suspicious right there, doesn't it?  But no, be reassured, it works.
Anyway, I had three balls of yarn for the shawl.  Upon finishing the first one, I thought I wouldn't have enough to finish, so I modified the pattern to make it smaller.
Upon finishing the second ball, I started having doubts again; maybe I still wasn't going to have enough.  So while knitting the third and last ball, I started knitting faster and faster, glancing more and more often at that ball of yarn which was getting smaller and smaller way too fast!
Well yes, it's like when you're driving and you realize that you are running low on gas.  What do you do?  You start driving faster so that you can reach the gas station before running out of gas, no?
Same thing here.
Then comes a first phase of denial.  If I hide the problem, then it will go away, right?  So I put the ball in my knitting bag and stopped looking at it.  Ah, much better!  And I can knit much faster when I am not constantly staring at the ball!   I was going to win the race with the yarn.
But then all a sudden, disaster!  There is no more yarn coming out of the bag!
Second phase of denial: there must be a break in the yarn.  So begins the frantic search through the bag for the remaining of the ball.  But alas, reality must set in, there is no more...  I didn't knit fast enough, I ran out of yarn!

I guess I just need to start over and knit faster this time!

Visiblement, je n'ai pas tricoté assez vite dernièrement.  Je suis tombée à cours de laine !
Je suis en train de tricoter un châle carré en ronds.  Semble suspicieux rien que là, non ?  Mais rassurez-vous, ça marche.
Bon, j'avais trois pelotes de laine pour le châle.  Après avoir terminé la première, j'ai pensé que je n'aurai pas assez pour finir, alors j'ai modifié le modèle pour le faire plus petit.
Après avoir terminé la deuxième pelote, j'ai commencé à avoir à nouveau des doutes; je n'allais peut-être pas avoir assez après tout.  Alors en tricotant la troisième et dernière pelote, je me suis mise à tricoter de plus en plus vite, tout en jetant un coup d'oeil sur la pelote de plus en plus souvent tandis que celle-ci devenait de plus en plus petite bien trop rapidement !
Ben oui, c'est comme lorsque vous conduisez et que vous constatez qu'il ne vous reste que très peu d'essence.  Que faites-vous ?  Vous commencez à conduire plus vite afin que vous puissiez atteindre la pompe avant d'être à sec, non ?
Même chose ici.
Ensuite vient une première phase de reniement.  Si je cache le problème, il va disparaître, pas vrai ?  Alors j'ai mis la pelote dans mon sac de tricot et j'ai arrêté de la regarder.  Ah, c'est beaucoup mieux !  Et je peux tricoter beaucoup plus vite lorsque je ne suis pas constamment en train de regarder la pelote !  Je vais gagner cette course contre la laine !
Mais tout à coup, désastre !  Il n'y a plus de laine qui sort du sac !
Deuxième phase de reniement: il doit y avoir une cassure dans la laine.  Alors commence la recherche effrénée à travers le sac pour le reste de la pelote.  Mais hélas, la réalité doit s'imposer, il n'y en a plus...  Je n'ai pas tricoté assez vite et je suis à cours de laine !

Je suppose qu'il ne me reste plus qu'à recommencer et à tricoter plus vite cette fois ci !

Posté par happyskein à 09:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Situation délicate...mais qui nous offre une chronique très agréable

    Posté par bulle , le 30 août 2007 à 11:23
  • Mince, c'est vraiment dommage !!! Lili.

    Posté par Lili Marlaine , le 31 août 2007 à 03:40
  • Je réagis exactement comme toi lorsque je sens que je vais manquer de laine, comme si aller plus vite permettait d'avoir plus de fil. Tu es courageuse d'avoir recommencé, je n'aurais pas cette force de caractère-là. Respects

    Posté par Sandrine Tricof' , le 31 août 2007 à 08:47
  • C'est toujours trés drôle ta façon de raconter tes aventures, merci

    Posté par Joelle , le 31 août 2007 à 16:24

Poster un commentaire